Vaut-il mieux élever son niveau vibratoire ou bien son niveau de conscience ?

 

Au risque de paraître provocateur je répondrais : aucun des deux !

 

Explication : 

Et si l’on se contentais plutôt d’identifier les fonctionnements et les situations toxiques qui plombent notre niveau vibratoire et de faire ensuite les bons choix pour ne plus les croiser sur notre route. Que croyons-nous qu’il adviendra ? Au fond de nous, nous le savons tous clairement, pas besoin d’enfoncer une porte ouverte.

 

Continuons avec le niveau de conscience. Il s’élèvera naturellement dès lors que notre niveau vibratoire « naturel » se calera progressivement sur le niveau de l’essence de notre Être profond. Et il est beaucoup plus élevé que l’on pourrait le croire puisqu'il se déploie selon une échelle de niveau de conscience* ! Notre niveau de conscience s’élève toujours à cause de l’élévation de notre niveau vibratoire naturel, car il en est l’effet. C'est la magie de la loi de syntonisation !

 

Bon, assez théorisé et voyons tout cela à partir d’une situation vécue :

« Sur l’autoroute L. est la conductrice et P. est le passager. Le front de L. se plisse et son expression exprime une souffrance, plus exactement un mal de tête persistant. Le passager P. lui propose alors d’essayer de faire le calme en elle, de respirer avec le ventre et de visualiser l’élévation de son niveau vibratoire. La conductrice semble trouver la prescription un peu simpliste, mais n’ayant rien à perdre, elle choisit de tenter l’approche proposée.

Moins d’une minute après, le mal de tête s’atténue puis disparaît. Le reste du voyage fût agrémenté d’une très riche conversation, car les niveaux de conscience de la conductrice L. et du passager P. ont pu s’élever substantiellement. »

 

Débriefons cet exemple :

Côté conductrice, L. a sans doute subit une attaque psychique rendue possible par des émotions négatives ou déséquilibrées. La tension s’est alors insinuée dans la sphère mentale puis s’est exprimée, dans le cas qui nous intéresse, par une céphalée persistante.

Côté passager, une petite voix intérieure lui a soufflé de prodiguer le conseil à la conductrice souffrante d’élever son niveau vibratoire en se déconnectant de la source toxique, premièrement en recherchant en elle un état Alpha, en se concentrant sur la  respiration par le ventre puis en ressentant l’élévation de son niveau vibratoire.

 

Nous sommes assaillis en permanence d’éléments qui nous tirent vers le bas sans que l’on en ait toujours conscience. A nous d’en prendre donc conscience et d’agir en conséquence. Car, oui, nous sommes ici très exactement dans une situation de causalité. Identifier les causes qui nous perturbent puis, en conscience, agir pour en inverser les effets.

 

Pour conclure :

Toute situation est une occasion d’observer, de comprendre et d’acquérir de la sagesse que nous inspire l’expérience vécue en conscience. C’est encore plus probant lorsque, avec un pendule et un biomètre universel 100% de relever les valeurs avant (et le niveau de déperdition de nos potentialités) et après l’expérience. Après plusieurs expériences du lien de causalité entre niveaux vibratoires et niveaux de conscience, plus besoin de sortir le pendule, le ressenti extra-sensoriel et le bien-être restauré parleront d’eux-mêmes.

 

Enjoy !

 

Pascal C.

 

* L'échelle des niveaux de conscience est la concrétisation du travail de recherche du Dr Hawkins. Travaux que j'ai intégré dans certains de mes outils dont le TECRES (voir dans ma boîte à outils énergétiques).

Écrire commentaire

Commentaires: 0