La UNE de l'actualité - printemps 2020 :

 

Bonjour à toutes et tous,

  

 

Poésie et Radiesthésie sont à l'image de nos 2 hémisphères cérébraux. Si l'on veut éviter tout jugement de valeur attachons-nous à la réconciliation de ces deux jumeaux symboliques

 

A l'instar du mythe opposant Sisyphe et son jumeau détesté Autolycos, nous pouvons - soit recréer ce couple gémellaire maudit en opposant l'inspiration et le  rationnel - soit laisser s'exprimer la pleine mesure du rayonnement que sont la Poésie et la Radiesthésie. 

 

La Radiesthésie de l'Être n'exclut donc aucune de ces 2 approches. Toutes deux sont comme nos deux hémisphères, enfin réconciliés car complémentaires !

 

Ce qui ne doit pas nous empêcher d'entendre l'avertissement de l'antique mythe des jumeaux de l'Olympe anéantis par leur détestation réciproque, car ce mythe est un avertissement destiné à servir de rempart à nos pulsions archaïques et de garde-fous à nos peurs irrationnelles.

 

L'approche proposée dans ces pages invite chacune et chacun à s'élever... dans tous les sens du terme :

s'élever vers sa réconciliation intérieure,  

s'élever vers son Unicité et ce, sans appréhensions, sans tabous ni système de croyance figé,

s'élever avec juste ce petit supplément d'âme qui nous permettra de rester sur notre chemin dans ce monde déboussolé...

 

"Ny fanahy no olona" : l'homme c'est l'âme (proverbe malgache)

 

A très bientôt !

 

Pascal

 


La radiesthésie de l'être :

 

Le monde change, les niveaux vibratoires changent et notre vision de la vie est appelée à s’adapter et à évoluer également.

 

Dans ce contexte, la radiesthésie (tout comme beaucoup d’autres pratiques et disciplines) est appelée à suivre ces changements, voire même à les anticiper…

 

Quel type de radiesthésiste êtes-vous ?

 

La connaissance de notre potentiel à la sensibilité radiesthésique DiagESR est un préalable à la connaissance de soi puis au développement harmonieux de nos aptitudes à la radiesthésie qui nous habitent à un moment donné.

 

Mais, plus que notre potentiel du moment, savoir à quel type de radiesthésiste nous sommes affiliés naturellement (ou ne sommes pas) constitue aussi une démarche à la fois essentielle et humble. 

 

Pourquoi ? Tout simplement parce que, pour chacune et chacun, nous ne serons toujours qu’une partie de la diversité des possibles en matière de radiesthésie. Diversité que nous allons essayer d’explorer ensemble. Mais trouver sa voie constitue aussi un  devoir au regard des dons qui ont été accordés à chacune et chacun.

 

(...)



Nouvelle dE printemps :

 

Comment pourrai-je rester insensible à l'effroyable pandémie qui nous accable partout dans le monde, aux départs en masse qu'elle suscite ainsi qu'à la détresse de leurs proches ? J'ai juste laissé l'inspiration poétique conduire ma plume avec ce poème "Le dernier voyage" que vous pouvez découvrir ci-après.

 

Bonne lecture !

 

Pascal

 

 

Le dernier voyage

 

Lorsque, de l’arbre fatigué,

Tombe la dernière feuille

Telle cette main parcheminée

Que doucement je recueille,

Mon âme alors frissonne

De cette douceur inattendue.

 

Tu te lèves et t’étonnes

Des minuscules altérations

De tes facultés retrouvées.

Ainsi défilent les pages de ta vie.

Déboussolée, tu t’abîmes

Dans la force de ce flux infini.

 

La vibration d’une présence

T’invite à cheminer, par-delà

Les chaînes de conséquences,

Vers l’apaisement d’être Toi.

Belle âme armée de courage

Revenue d’un long voyage.

 

La Terre, cette petite graine,

T’a marquée de son sceau.

L’arbre sacré du jardin d’Éden

Te guidera toujours plus haut

Vers les merveilles qui peuplent

Nos rêves et nos croyances d’ici.

 

Yeux clos et mains ouvertes,

Nous attendons des réponse.

Ce silence nous déconcerte.

L’arbre-cœur devenu ronces,

Il nous reste encore l’Amour

Pour unir en nous la nuit au jour.

 

 

 

©Pascal, 6 avril 2020